Un parcours historique à travers les villages et l’art roman de l’Andorre

Un parcours historique à travers les villages et l’art roman de l’Andorre

La saison du ski est terminée, mais celle de l’Andorre ne l’est pas pour autant car, tout au long de l’année, la principauté propose des formules intéressantes pour profiter d’une escapade. Si vous n’avez pas encore suivi l’itinéraire historique pour découvrir ses villages médiévaux pleins de charme et ses églises romanes, petites mais si pittoresques et photogéniques, vous ne pourrez pas dire que vous connaissez déjà l’Andorre. En effet, l’art roman, un style sobre qui s’est adapté à l’environnement naturel pyrénéen en créant des paysages impressionnants, constitue la plus grande partie du patrimoine culturel andorran. Aussi, nous vous proposons un parcours pour vous faire découvrir quelques-uns de ces magnifiques trésors cachés dans les montagnes.

À 7 km d’Andorre-la-Vieille, la route générale 2 (CG-2) dessert Les Bons, un village dont les constructions historiques font l’effet d’un véritable musée à l’air libre : le pont sur la rivière Valira d’Orient ; la Torre dels Moros, qui faisait partie d’une maison fortifiée du XVIIe siècle ;  le Bany de la Reina Mora, un ancien réservoir d’eau arabe creusé dans la roche ; deux colombiers du XVIe siècle ; des vestiges de la muraille médiévale et de l’église de Sant Romà ; mais aussi l’ermitage du XIIe siècle qui s’élève sur un rocher et qui, comme la plupart de ces petites églises de style roman-lombard, comporte une nef avec une abside semi-circulaire dans la partie postérieure et un porche à l’entrée.

Comme toutes les destinations de l’intérieur du pays, Pal est situé tout près de la capitale, à seulement 12 km, et est desservi par la CG-4, accessible par la CG-3. C’est le village andorran préféré d’un grand nombre de gens. Ses maisons en pierre aux toits en ardoise qui offrent un contraste avec le manteau vert dont le printemps revêt les montagnes créent un paysage très original digne d’une carte postale. Mais, en outre, il possède aussi l’une des églises les plus anciennes de l’art roman de cette zone. L’église de Sant Climent de Pal a été construite entre la fin du XIe siècle et le début du XIIe, et conserve encore une grande partie de sa structure de l’époque. À Pal, vous pourrez aussi savourer quelques-uns des plats de la gastronomie locale proposés dans ses restaurants.

Enfin, l’église de Santa Coloma mérite une visite car c’est la seule de la principauté qui possède un clocher rond de style roman-lombard. On y accède par la CG-1, et en suivant cette route sur 1 km, on aperçoit le Pont de la Margineda, un précieux joyau de l’art roman en forme d’arc au-dessus de la rivière Valira.

Mais ce ne sont que quelques-unes des options possibles pour découvrir les facettes les plus secrètes de la principauté d’Andorre.

*Photographie fournie par J.Casanova. Fons PCA. 09

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.