D’où vient la tradition de la crèche ?

D’où vient la tradition de la crèche ?

De nos jours, plus ou moins tout le monde s’efforce de donner à son intérieur un petit air de Noël. Les familles avec enfants sont sûrement les premières à le faire. Parmi les rituels qui rythment les fêtes de la Purissima début décembre, il y a installer l’arbre, faire la crèche, nourrir le Tió et être sage car le Père Noël ou les Rois mages voient tout. De fait, Casa Viva, situé au niveau 2 du centre commercial, a déjà sorti toutes les décorations de Noël, et ce, depuis plusieurs jours.

Mais cette tradition de la crèche, d’où vient-elle ? Eh bien, elle vient d’Italie et c’est à saint François d’Assise que l’on doit l’invention de la première crèche. Elle a ensuite été introduite sur notre territoire au XVIIIe siècle car, sans Internet ni télévision, c’était un excellent moyen pour apprendre l’histoire de la naissance de Jésus aux enfants.

La crèche, en plus d’être réalisée avec des éléments naturels comme les branches issues de la taille des arbres, la mousse ou les pierres qui font office de montagnes, par exemple, est inconcevable sans une série de figurines caractéristiques attribuables à la tradition d’ici : l’âne et le bœuf, le berger, sans oublier le caganer. Si les premiers santons étaient éphémères, réalisés sur le moment et pour l’année en question, au fil des ans, de grands maîtres sculpteurs catalans se sont mis à créer des figurines inspirées des coutumes rurales ou de l’exotisme oriental. Ces santons ont rencontré un véritable succès.

Que ce soit pour enseigner l’histoire ou pour respecter la tradition, certaines personnes font des choses incroyables lorsqu’il s’agit de réaliser une crèche, en investissant du temps, de l’argent, de la patience, de l’attention et beaucoup d’espace, car il en ressort parfois de véritables œuvres d’art. Une tradition qui mérite d’être préservée.